Coprin chevelu

Coprin chevelu

Messagepar Jeep » 20 Oct 2007, 18:33

Consommez-vous les Coprins chevelus que vous trouvez dans vos jardins ? Quelle est sa valeur culinaire ? J'en ai essayé je lui ai pas trouvé de gout...
Jeep
 
Messages: 29
Inscription: 11 Oct 2007, 15:35
Localisation: Aube (10)

Messagepar onar » 20 Oct 2007, 22:25

j'en ai poellé à plusieures reprises (avec juste un peu de persil et d'échalotte et une larme d'huile d'olive après leur avoir fait rendu leur flotte), je lui ai trouvé énormément de goût !
Il parait que c'est bon cru en salade également, je vais tester prochainement.

Par contre j'ai une question : la consommation d'alcool avec les comatus est elle à proscrire comme avec les coprins noir d'encre ?
La dernière fois que j'en ai consommé, j'ai bu du vin et j'ai été patraque toute la soirée avec une bonne gastro... peut-être juste une coincidence ?
Avatar de l’utilisateur
onar
 
Messages: 22
Inscription: 27 Sep 2007, 15:48

Messagepar felicien » 20 Oct 2007, 22:58

Non, Coprinus comatus (Coprin chevelu) ne contient pas de coprine est est donc totalement comestible avec de l'alcool...
Avatar de l’utilisateur
felicien
Site Admin
 
Messages: 1381
Inscription: 14 Oct 2005, 10:39
Localisation: Les Genevez (Suisse)

Messagepar onar » 20 Oct 2007, 23:14

Merci Félicien, c'était juste une mauvaise coincidence alors !
Avatar de l’utilisateur
onar
 
Messages: 22
Inscription: 27 Sep 2007, 15:48

Messagepar onar » 21 Oct 2007, 17:50

Après en avoir discuté avec un mycologue plus calé que moi (un vrai mycoloque quoi...) à une expo cet aprem, il se pourrait qu'il s'agisse d'un phénomène allergique :

Pas de coprine effectivement, les champis ne poussaient pas dans une zone susceptible de contenir des pesticides ou autres... il a pris mes coordonnées et me recontactera s'il trouve d'autres témoignages de mauvaise réaction à l'ingestion de coprinus comatus.

En ce qui me concerne c'était "juste" une petite poussée de fièvre (38°5), rougeur du visage, sensation de chaleur et de fatigue, quelques légers fourmillements aux jambes et une petite gastro.... symptômes apparus très vite après l'ingestion (moins de 2H) et le tout disparu au bout de quelques heures.
Plus rien le lendemain quoi...
Bref, je vais y penser à deux fois avant de mycophager des coprins à nouveau !
Avatar de l’utilisateur
onar
 
Messages: 22
Inscription: 27 Sep 2007, 15:48

Messagepar onar » 21 Oct 2007, 22:43

Mon correspondant mycologue à été rapide.

Il semblerait que je ne sois pas le seul à avoir fait une réaction en ayant consommé des C. comatus et de l'alcool...

Cependant, selon les sources, on lit tout et son contraire (d'ailleurs un sujet du forum champi.net a attiré son attention).

Je vous laisse vous faire une idée et j'attends vos suggestions ou vos éclaircissements.

"Cher monsieur,
J'ai cherché rapidement sur Internet, et ...

Voici deux pages où l'on dit que l'alcool est interdit avec les coprins chevelus:

http://fr.treknature.com/gallery/Europe ... o30638.htm
http://www.trekearth.com/gallery/Europe ... 504036.htm

En voici une autre où l'on dit le contraire...

http://66.102.9.104/search?q=cache:cY11 ... lr=lang_fr

Et une dernière où l'on donne les deux versions !!!


http://forum.champis.net/viewtopic.php? ... 0308c229fb

À bien réfléchir, j'ai vu une fois (cela fait peu de temps), une réaction comme celle que vous m'aviez décrite.

Plusieurs personnes ont mangé des coprins chevelus crus, peu avant le dîner. Toutes ont bu du vin (rouge et rosé) avec le repas. Une seule a fait une "poussée de chaleur", très subite, pendant quelques minutes. On n'a pas fait le lien. C'est maintenant que je trouve une possible relation…

La même expérience a été faite dimanche dernier, avec un groupe d'amis mycologues, mais malgré l'abondance d'alcool pendant le repas, aucune réaction !

Donc, même si dans tous les livres d'auteurs "sérieux" il n'y a aucune indication, il paraît que vous n'êtes pas le premier à avoir eu le problème.

Les réactions doivent être assez rares, et les symptômes peu marqués en général. Et on ne fait pas attention.

Néanmoins, il se peut que votre problème soit dû à une maturité précoce des champignons, ce qui les fait impropres à la consommation (vous m'avez juré que non), où au fait de les réchauffer (on ne doit JAMAIS réchauffer un plat de coprins).

Et si vous êtes un heureux "élu" qui fait une réaction bizarre, il ne vous reste qu'à vous priver d'alcool… ou de coprins."



-----


Une partie de ma réponse pour revenir sur les circonstances :

"Merci beaucoup pour votre réponse rapide.


Effectivement, les exemplaires récoltés étaient frais et ne montraient pas le moindre signe de déliquescence (à peine deux chapeaux dont les extrêmités des lames avaient très légèrement rosies et furent donc amputées).


Ils ont été cuisinés et mangés environ 2/3 heures après la récolte (donc non réchauffés). Et nous avions bien fait attention à ne cueillir que les chapeaux et laisser les stipes sur place pour les garder frais plus longtemps.


Nous étions deux personnes à en consommer ce soir là. Mon ami qui participait au repas et qui en a consommé ne boit pas d'alcool et n'a subit aucun désagrément suite au repas.


De là à en conclure que le mélange avec l'alcool est responsable, il y a encore de la marge ! Mais cette hypothèse me semble de plus en plus vraisembable. En tout cas, celle-ci ou celle de l'allergie.

Comme mon ami qui en consommé a également n'a ressenti aucun effets secondaires dérangeants, je ne pense pas qu'on puisse mettre en cause la fraîcheur des exemplaires ou une eventuelle contamination aux pesticides/engrais ou autres...


En tout cas les symptomes que j'ai pû ressentir correspondent tout à fait : rougeur du visage et bouffées de chaleur (légère fièvre et très légers fourmillements dans les membres également).

C'est apparu très rapidement après le repas (en moins d'une heure). Et tout à disparu en 2/3 heures, au cours de la soirée."
Avatar de l’utilisateur
onar
 
Messages: 22
Inscription: 27 Sep 2007, 15:48

Messagepar Jeep » 22 Oct 2007, 10:51

Merci onar pour ces recherches.
Pour le peu de goût que ça apporte par rapport aux debats de comestibilités qu'il apporte également, je vais m'en abstenir...
Jeep
 
Messages: 29
Inscription: 11 Oct 2007, 15:35
Localisation: Aube (10)

Re: Coprin chevelu

Messagepar le coprin » 02 Sep 2008, 22:44

Rien n'interdit l'alcool pour la consomation de coprin chevelu
tout n'est pas exact sur le net et preferer les bouquins avisés pour ce genre d'infos
lire dans la bible du champignon de A Maublanc des editions Lechavalier 17 rue Augereau Paris 7
le coprin
 

Re: Coprin chevelu

Messagepar bachoc » 04 Sep 2008, 18:14

j'ai mangé 2 coprins chevelus à midi. Là ou je vais chercher les champignons il y a une prairie dédrousaillée recemment et les coprins poussent . Ce matin n'ayant pas trouvé de cepes j'ai choisi 2 coprins bien frais pour tester, ils etaient fernés.
Ayant vu une recette sur le web, j'ai improvisé...
j'ai coupé les coprins en 2 et j'ai enlevé le pied, j'ai garni de farce composé de 2 jaunes d'oeufs , ail et persil frais sel , piment d'espelette , et comme je n'avais pas de chapelure j'ai ecrasé 2 biscottes , touillé tout ça et j'ai reconstitué les coprins en mettent la farce dedans.
j'ai entouré avec une tranche de jambon blanc et collé avec un peu de farce.
10 minutes en four tres chaud...
Et c'etait tres bon avec un verre de rosé...je n'ai pas été malade

Seul probleme , c'est que le coprin est fragile et ne peut etre comsommé que dans les 2 à 3 heures...

la prochaine fois que je trouve des chapeaux de coulemelle .... a plat avec la meme recette ça devriit etre pas mal.

martin testeur
bachoc
 
Messages: 451
Inscription: 02 Sep 2008, 17:46


Retourner vers Les champignons dans la cuisine

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité